Publié le

Papycool mise sur l’accessibilité des bacs à jardiner

Accessibilité des bacs à jardiner Papycool

Papycool mise sur l’accessibilité des bacs à jardiner

le  – Stéphanie Véron –  Économie – Services – L’Essor 42

Depuis un an, la société propose des bacs à jardiner ou à planter, étudiés pour les personnes à mobilité réduite ou en fauteuil. Depuis peu une gamme pour les enfants vient de voir le jour avec un bac à sable surélevé.

Ils développent un concept éprouvé par le père de Christine de Mazenod. Celui du bac à jardiner surélevé, parfaitement adapté aux personnes à mobilité réduite, ou en situation de handicap.

La petite société née il y a un an, après une phase de test en auto entreprenariat, réalise un chiffre d’affaires de 75 000 € – visant 150 000 € sous 2 ans, précise Carles de Mazenod – avec une clientèle de particuliers et de professionnels établis sur l’ensemble de l’Hexagone.

Maisons de santé, résidences pour seniors, hôpitaux, se montrent intéressés par ces bacs fabriqués en bois traités classe 4 d’une scierie située à Allègre, en Haute-Loire, qui réserve sa meilleure production pour Papycool, des lames sans noeuds…

Au fond des bacs un géotextile permet la protection du bois et évite lors des arrosages la perte de substrat.

Une gamme pour enfants voit le jour

Travaillant en couple, dans une répartition des tâches qui n’est pas celle que l’on pourrait croire – madame est à l’assemblage des pièces – le couple produit à flux tendu. Pour l’instant. Entre la préparation du bois et l’assemblage, avec le concours d’une visserie couramiaude, le travail est équivalent portant la production à 300 pièces par an. Récemment en plus des bacs à jardiner ou à planter, ils ont créé un modèle de bac à sable également surélevé dont une bâche protège le sable des souillures hors-utilisation.

La société a rejoint il y a un an l’association Welcom qui fédère les acteurs du e-commerce. Si pour l’instant les ventes Internet ne représentent pas plus de 5 % des ventes, les dirigeants entendent bien développer cet axe, le site ayant été refondu et le récent référencement dans un catalogue national devrait booster les résultats.

Stéphanie Véron

L’Essor 42